Markus Gabriel

«Le monde n'existe pas. Selon cette proposition, Dieu ne peut pas exister non plus (...). Nous ne devrions pas nous laisser lier par quelque image traditionnelle du monde, qu'elle remonte à l'Antiquité ou à l'aube des temps modernes, et nous ne devrions pas prendre pour "vrai" ou "existant" ce que des autorités autoproclamées comme la "religion" ou la "science" ont approuvé. (...) L'évolution spirituelle de l'homme ne doit pas se réduire à la culture. L'esprit est encore autre chose que la culture. L'esprit c'est le sens pour le sens.(...) La religion naît de notre besoin de comprendre comment il peut y avoir du sens dans le monde.(...) Nous ne savons même pas qui nous sommes nous-mêmes, nous sommes en quête de cette identité.(...) Toute tentative de mettre un terme à cette quête par une réponse sommaire est une forme de superstition, ou reviendrait à se tromper soi-même.(...) C'est aussi pour cette raison que nous discutons sans cesse entre nous pour savoir qui nous voulons vraiment être, ou qui nous devons vraiment être. L'homme sait qu'il peut transformer son être et que c'est même là son devoir.»